Jardins de Sensations :

Une Expérience 

Immersive

Pour écouter les sensations, traverser, voir et toucher les sons.

 

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE :

 

UN CONCEPT MUSICAL:

              LA PARTITION REELLE et LA PARTITION VIRTUELLE

UN CONCEPT PLASTIQUE :

              LA MISE EN SCENE DE L’OBJET

UN CONCEPT PHILOSOPHIQUE :

              LE JARDIN EN MOUVEMENT DE GILLES CLEMENT

Cette installation est constituée de 5 modules intéractifs :

 

Le Banc des amoureux 

l’Arbre à frôler

le territoire des Lucioles 

les boîtes à oiseaux 

la porte et le miroir 

La musique jouée lors des performances obéit à une partition réelle. Cette musique est réorganisée et diffusée dans les modules de l’installation interactive dans le cadre d’une partition virtuelle. Le public, grâce au processus intéractif écrit en partie cette nouvelle partition virtuelle. Les personnes qui ont assisté à une de ces performances retrouve alors dans l’installation toute la musique qu’ils viennent d’entendre Le public peut alors jouer de cette musique avec son corps, en frôlant, en touchant ou en passant devant les différents modules sonores qui composent l'installation. Il réinvestit ainsi l’œuvre musicale de sa fantaisie, il la recompose de manière instinctive et ludique. 

 

Les modules qui constituent cette installation utilisent des objets récurrents et habituels des jardins. L’artiste au-delà du détournement, sublime leur rôle quotidien au travers d’une mise en scène musicale et poétique. Les objets reprennent leur rôle symbolique dans une perception transfigurée.

JARDINS DE SENSATIONS :

UNE OEUVRE EN 2 TEMPS

LE TEMPS DE LA PERFORMANCE MUSICALE

LE TEMPS DE L’INSTALLATION INTERACTIVE AVEC LE PUBLIC

L’installation comprenant les 5 modules est placée dans un ou des espace(s) ouvert(s) adjacent(s).

La Pratique de l’œuvre :

Les performances musicales sont jouées dans un espace clos ou fermé avec le public.

Plusieurs performances sont proposées : piano et électroacoustique, percussions et électroacoustique, flutes traversière et électroacoustique, dans une forme déambulatoire. Ces performances peuvent être combinées.

 Le déroulement d’une journée :

 Les pièces pour instruments et électroacoustique sont jouées à des moments différents de la journée. Le public peut prendre place dans le lieu où se jouent les pièces, puis découvrir le jardin ; ou découvrir le jardin d’abord, puis écouter une pièce ensuite etc. L’interactivité et les sons diffusés dans les jardins de sensations évoluent à chaque intervention musicale. Ainsi le public pourra expérimenter deux conceptions temporelles différentes : une courte pour les performances et une diffuse pour l’installation.

Une co-production aKousthéa cie, GRAME, Musée Gadagne – Lyon, Ville de La Courneuve (93), ville de Savigny le Temple (77),La Ferme du Buisson Scène Nationale de Marne la Vallée (77), le Val d’Europe (77).

Une co-commande du GRAME et du Musée Gadagne.

Avec les soutiens du ministère de la culture

(DRAC Île de France), du Conseil général de Seine et Marne, du Centre National du Cinéma

DICRÉAM

Lieux de diffusion : Musée Gadagne - Lyon; GRAME, Biennale musiques en scènes - Lyon; Parc Floral de Paris, Festival Classique au Vert - Paris; Festival Plein les Z'Yeux - Marne la Vallée; Fondation Albert Kahn - Boulogne; L'Heure Bleue - Saint Martin d'Hères; La Nuit de la création - La Motte Servolex; Jardins en Scène - Abbeville; Journées du Patrimoine - Laon, Pontoise, Meaux, Île de Ré; Le Métaphone - Oignies etc.

Conception, musique et jeu : Alexandre Lévy

Conception, installation  : Sophie Lecomte

Réalisation informatique musicale : Max Bruckert

Constructions  : Jean-Louis Esclapès

Technique son : David Thomas

© 2016 aKousthea Cie

l'Arbre à Froler

Dans cet arbre sont suspendues des lianes interactives : en les frôlant, en les traversant, le public déclenche des matières sonores épidermiques. A chaque geste, à chaque déplacement, le public a la sensation d’être subitement envahi par une pluie sonore, matière vivante qui respire avec ses visiteurs.